Après l’ovulation, le follicule se transforme en corps luteum  ou corps jaune. La formation du corps luteum dépend du pic préovulatoire d’hormone lutéinisante (LH), ainsi que de la quantité de récepteurs pour cette gonadotrophine, présents dans les cellules de la granulosa et dans les cellules de la thèque. Ces deux types cellulaires subissent des changements importants dans leur structure et composition, ce qui imprime une couleur jaune sur la paroi du corps luteum.

Qu’est-ce que le corps jaune (corpus luteum) ?

Le cycle vital du corps luteum suit les phases suivantes :

  • stade prolifératif
  • stade de vascularisation
  • stade de maturité
  • stade régressif

S’il n’y a pas de fertilisation, il dégénère, et devient afonctionnel, provoqué par les faibles niveaux LH circulants, peu de jours avant le cycle menstruel suivant. Cependant, si l’ovocyte a été fécondé et que l’implantation se produit avec un début de développement embryonnaire, la vie du corps luteum se prolongera ; cela est dû au fait que la gonadotrophine chorionique humaine conservera le corps luteum pour une durée déterminée. Ce dernier sécrète principalement de la progestérone qui agira sur la muqueuse utérine qui ensuite accueille l’ovule fécondé ou embryon. Raison pour laquelle la synthèse de progestérone est essentielle pour l’établissement et la poursuite de la grossesse précoce.  

Par conséquent, le corps luteum a une double fonction, puisque d’un côté, avec sa durée limitée dans les cycles non fertiles, il maintient l’activité menstruelle et avec sa persistance accrue durant la grossesse, il conduit à la production de substances endocrines qui permettent l’initiation et la conservation de la grossesse.

Mª Carmen Díaz, biologiste de l’Instituto Bernabeu.

You can arrange an

Rate this post