Qu’est-ce que la spermatogenèse? 0

La spermatogenèse est le processus de formation des spermatozoïdes, qui sont les gamètes mâles. Elle se déroule dans les tubules séminifères des testicules et dure environ 62 à 75 jours chez l’espèce humaine.

La formation des spermatozoïdes commence vers le 24ème jour du développement embryonnaire dans le sac vitellin, produisant une centaine de cellules germinales qui migrent vers les ébauches des organes génitaux. Vers la quatrième semaine de développement, environ 4 000 de ces cellules germinales sont déjà accumulées, mais il faudra attendre la puberté pour que les testicules commencent à produire des spermatozoïdes. Ce processus se poursuivra tout au long de la vie de l’homme, bien que la qualité et la quantité de spermatozoïdes formés par spermatogenèse puissent diminuer avec le temps.

Pour que la production de spermatozoïdes soit possible, il faut des conditions hormonales spécifiques dans lesquelles interviennent l’hypothalamus, l’hypophyse et les testicules. Les hormones impliquées dans la formation des spermatozoïdes sont la testostérone, la FSH, la LH et l’Inhibine. De sorte que les altérations de la sécrétion de ces hormones peuvent entraîner l’incapacité de produire des spermatozoïdes.

Le processus de la spermatogenèse

Il existe 3 phases fondamentales dans la formation des spermatozoïdes :

  • Phase proliférative ou spermatocytogenèse
  • La phase méiotique
  • Phase de la spermiogenèse

En résumé, le processus de spermatogenèse consiste à passer d’une cellule germinale comportant 23 paires de chromosomes (diploïde), les spermatogonies, à une cellule comportant 23 chromosomes (haploïde), les spermatozoïdes. À la fin de l’ensemble du processus, 4 cellules haploïdes (spermatozoïdes) seront générées à partir d’une cellule diploïde.

Les spermatozoïdes du testicule, bien que matures, n’ont pas la capacité suffisante pour féconder l’ovocyte par eux-mêmes. Ils ont besoin d’une série de modifications pour acquérir la capacité de mouvement et de changements au niveau de la membrane pour pouvoir reconnaître l’ovocyte. Cette phase est appelée capacitation et se déroule le long de l’épididyme. Une fois que les spermatozoïdes se sont développés et sont matures, ils sont expulsés lors de l’éjaculation. On estime que seuls 25 % d’entre eux parviennent à avoir une capacité suffisante pour fertiliser l’ovocyte.

Problèmes lors de la spermatogenèse

Cependant, il existe des situations dans lesquelles le processus de formation des spermatozoïdes dans le testicule est altéré. Aucun spermatozoïde n’est observé dans l’éjaculat, ce qui est connu sous le nom d’azoospermie sécrétoire. Les causes peuvent être très diverses :

  • Altérations chromosomiques : comme dans le cas du syndrome de Klinefelter (caryotype 47XXY) ou par des microdélétions du chromosome Y, qui consiste en la perte de matériel génétique impliqué dans la spermatogenèse.
  • Cryptorchidie bilatérale (descente incomplète des testicules dans le sac scrotal).
  • Torsions testiculaires
  • Traumatismes
  • Processus infectieux (par exemple, les oreillons à l’adolescence).
  • Traitements de radio-chimiothérapie

Le pronostic de ce type d’azoospermie est incertain, et la probabilité de trouver des foyers de spermatogenèse préservé dépendra de nombreux facteurs.

Nous avons tenté d’établir une corrélation entre la présence de spermatozoïdes et différents paramètres, comme les taux sériques de FSH, la taille des testicules ou le caryotype. Cependant aucun de ces paramètres n’est apparu comme déterminant dans le pronostic de la présence de spermatozoïdes.

Dans ces cas, on choisit une recherche minutieuse des spermatozoïdes au moyen d’une biopsie multiple des deux testicules et plus adéquatement en utilisant la technique MICRO-TESE, pour augmenter les possibilités.

VOUS POUVEZ ÉGALEMENT ÊTRE INTÉRESSÉ

You can arrange an

Rate this post