Contractions utérines : un défi pour l’implantation de l’embryon

On ne connaît pas encore les causes exactes pour quoi on atteint dans certains cas la grossesse et pas dans d’autres. Le processus d’implantation embryonnaire est un ensemble de phases avec beaucoup d’inconnu.
Compte tenu que les principaux facteurs qui déterminent l’implantation son l’embryon et l’utérus de la mère, nous nous basons sur les grandes avances au niveau de l’embryologie qui nous permettent de connaître et classifier les embryons pas seulement selon leur morphologie mais aussi à niveau génétique, ce qui rend l’information bien plus ample afin de connaître sa capacité implantatoire. […]

2018-05-30T09:55:47+02:001 de juin de 2018|0 Commentaires

Embryon blastocyste. Transférer à J5, sélection naturelle

Lorsque nous réalisons un cycle de reproduction assistée nous essayons de l’optimiser au maximum. Actuellement la forme la plus physiologique de l’obtenir est la réalisation d’une culture embryonnaire prolongée jusqu’à parvenir à la phase de blastocyste.
Mais, qu’est-ce qu’un blastocyste ? […]

2018-05-29T18:56:28+02:0025 de mai de 2018|0 Commentaires

Pourquoi le Screening Chromosomique Complet (PGS/PGT-A/CCS) via l’array-CGH diminue le taux de fausse-couche?

Le taux de fausse-couche dans la population générale sans problèmes de fertilité se situe autour de 15-20 %, c’est-à-dire qu’un couple sur cinq qui parvient à une grossesse vivra une fausse-couche spontanée, et chez 5 % de ces couples, cela se produira plus d’une fois. Même si la grossesse survient grâce à des techniques de reproduction assistée, le taux de fausse-couche ne varie pas ; c’est pour cela que lorsqu’un couple consulte pour recevoir un conseil en reproduction, il est important de réaliser une étude détaillée et d’élaborer un protocole adapté à leur cas afin d’obtenir le meilleur résultat qui est que l’enfant naisse sain, en minimalisant la probabilité de fausse-couche. Pour cela, il faut savoir qu’une fausse-couche ou perte gestationnelle peut survenir pour des causes diverses (problèmes utérins, immunologiques, etc…), mais dans la moitié des cas, il existe des anomalies chromosomiques dans l’embryon qui empêchent la grossesse de se poursuivre, entraînant alors une fausse-couche. Un embryon normal a deux copies de chaque chromosome, une héritée de la branche paternelle et l’autre de la branche maternelle, et les anomalies chromosomiques dont il peut souffrir consistent en un changement de ce nombre de copies, ce qui produit un déséquilibre dans la charge génétique et pourrait bloquer le développement embryonnaire. […]

2018-05-18T08:46:21+02:0018 de mai de 2018|0 Commentaires
VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE ?